Deux blessés graves dans un accident de parapente entre Le Neubourg et Évreux


Dimanche 5 Mai 2019 à 18:08

L’appareil s’est écrasé dimanche après-midi dans un champ à Quittebeuf après une chute de 15 mètres environ. La passagère, grièvement blessée, a succombé à ses blessures quelques heures après son admission en réanimation au CHU de Rouen



Le parapente piloté par un homme de 67 ans se trouvait à environ 15 mètres d’altitude - Illustration @ Pixabay
Le parapente piloté par un homme de 67 ans se trouvait à environ 15 mètres d’altitude - Illustration @ Pixabay
Un accident de parapente a fait deux blessés graves ce dimanche après-midi dans l’Eure. Il s’est produit vers 15h10 à Quittebeuf, une commune située entre Le Neubourg et Évreux L’appareil qui se trouvait à une hauteur d’environ de 15 mètres s’est écrasé dans un champ, à proximité de la rue des Forrières.

À leur arrivée sur place, les sapeurs-pompiers et deux équipes du SMUR ont secouru une femme de 46 ans (passagère) et un homme de 67 ans (le pilote), tous deux en urgence absolue. Ils ont été acheminés au CHU de Rouen, la femme, dont le pronostic vital est engagé, par l’hélicoptère de la sécurité civile Dragon 76, l’homme par une ambulance des pompiers du Neubourg. Tous deux souffrent de multiples fractures et d’hémorragies internes.

Le pilote est originaire de Saint-Élier, près de Conches-en-Ouche, la passagère de Sotteville-lès-Rouen, en Seine-Maritime.

Le parapente venait de décoller

Selon les premières constatations des gendarmes du Neubourg, le parapente venait de s'élancer, tracté par une camionnette. Lors de la manœuvre de décrochage, à une quinzaine de mètres d’altitude, le pilote aurait tiré accidentellement sur le câble élévateur provoquant la fermeture de la voile, indique une source proche de l’enquête.

Les investigations ont été confiées à la brigade gendarmerie des transports aériens de Deauville. L’enquête permettra de déterminer les circonstances exactes de l’accident.

 Dernière heure    La femme est décédée dans la nuit de dimanche à lundi à l’hôpital Charles-Nicolle à Rouen. Une enquête a été ouverte pour blessures involontaires, précise le procureure de la République d'Evreux.


















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook