Deux hangars agricoles détruits par le feu cette nuit dans l’Eure : la piste criminelle privilégiée


Vendredi 29 Mars 2019 à 10:01

Hangars, paille, lin, matériels agricoles... Le bilan des destructions s'alourdit incendie après incendie. Le secteur du Neubourg est particulièrement visé par ces feux dont l'origine volontaire ne fait aucun doute



Près de 90 sapeurs-pompiers ont été mobilisés praqtiquement en même et à quelques centaines de mètres de distance sur les deux incendies - illustration © Pixabay
Près de 90 sapeurs-pompiers ont été mobilisés praqtiquement en même et à quelques centaines de mètres de distance sur les deux incendies - illustration © Pixabay
Deux hangars agricoles sont partis en fumée cette nuit de jeudi à vendredi dans deux communes de l’Eure, située à quelques kilomètres seulement l’une de l’autre. La piste d’actes criminels est privilégiée

22h19 : les sapeurs-pompiers sont appelés à intervenir à Criquebeuf-la-Campagne, près du Neubourg, où un hangar agricole est embrasé dans une exploitation située au hameau de Limbeuf. Le bâtiment en feu, de 300 m2, contient de la paille et des engins agricoles. Tout a été détruit.

 LIRE AUSSI  Un hangar agricole ravagé par le feu à Criquebeuf-la-Campagne  (lundi 18 mars)

Des  moyens importants de lutte contre le feu - dont une soixantaine de sapeurs-pompiers - sont appelés en renfort face à l’ampleur du sinistre et au risque de propagation (qui a été évité) a un autre bâtiment. Le feu a finalement été circonscrit après plusieurs heures d’efforts.

A Cesseville, un bâtiment entièrement embrasé

22h51 : nouvelle intervention pour aller cette fois à Cesseville, une commune limitrophe, où un incendie de hangar agricole est également signalé au centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis).

Les sapeurs-pompiers partent route de Criquebeuf et constatent en arrivant sur les lieux qu'un bâtiment d'environ 1000m2  est entièrement embrasé. Il n’y a plus grand chose à faire pour sauver les tonnes de paille et de lin ainsi que le matériel agricole entreposés dans le hangar.

80 bovins mis à l'abri

Les secours s’organisent et déploient les moyens nécessaires pour empêcher la propagation du sinistre à un autre bâtiment abritant 80 bovins. La rapide intervention des pompiers et de leur équipe animalière permet de mettre en sécurité les animaux qui sont sains et saufs.

Vingt-six sapeurs-pompiers ont été mobilisés au plus fort de cet incendie, dont l’origine, comme le premier, est indéterminée.

Dans les deux cas, une enquête a été ouverte par la gendarmerie. Elle a été confiée à la brigade de recherche de la compagnie de Bernay, avec le concours de la cellule d'identification criminelle (CIC) d'Evreux qui a procédé sur les lieux à des investigations de police technique et scientifique.
 



















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook