Eure : les gendarmes traquent les incendiaires de hangars agricoles autour du Neubourg


Mardi 2 Avril 2019 à 08:20

En une quinzaine de jours, quatre hangars agricoles sont partis en fumée autour du Neubourg. A chaque fois, ce sont des tonnes de paille et de lin, parfois du matériel, qui ont été détruits portant un lourd préjudice à leurs propriétaires. Ces incendies, à répétition, sont sans aucun doute l'oeuvre d'une main criminelle



Un hélicoptère de la gendarmerie, équipé d'une caméra thermique, a prêté main forte dimanche aux militaires de la compagnie de Bernay - illustration © Gendarmerie/Facebook
Un hélicoptère de la gendarmerie, équipé d'une caméra thermique, a prêté main forte dimanche aux militaires de la compagnie de Bernay - illustration © Gendarmerie/Facebook
L’enquête sur la série d’incendies qui secoue la région du Neubourg, dans l’Eure, se poursuit. Les gendarmes de la compagnie de Bernay, en charge d’identifier le ou les auteurs de ces feux dont l’origine criminelle ne fait aucun doute, mettent tous les atouts de leur côté. La surveillance a été renforcée autour des fermes et hangars agricoles, potentiels cibles du ou des incendiaires.

Des opérations ponctuelles sont également mises en place : c’est ainsi que ce dimanche 31 mars, dans l'après-midi, un dispositif comprenant une quinzaine de militaires de la compagnie de Bernay, épaulés par des motards de l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) ont pris position sur le terrain, avec l’assistance d’un hélicoptère, équipé d’une caméra thermique, de la section aérienne de la gendarmerie basé à Villacoublay (Yvelines).

Traque à l'incendiaire

Pendant près de deux heures, sous les ordres du chef d’escadron Tangi Madec, les forces de l’ordre ont procédé à des contrôles, des recherches et vérifications dans trois communes particulièrement touchées par des incendies de hangars agricoles ces dernières semaines, à savoir Cesseville, Ecquetot et Criquebeuf-la-Campagne.

D’autres opérations de même nature sont prévues dans les prochains jours, assure le patron de la compagnie de Bernay, bien décidé à mettre la main sur le ou les auteurs de ces incendies qui ont provoqué déjà d’importants dégâts. La traque ne fait que commencer.




















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook