Évreux : il frappe deux employées d'une agence d'intérim et outrage les policiers


Jeudi 6 Juin 2019 à 17:31

Deux employées d'une agence d'intérim ont été blessées lors d'un différend avec un homme. L'agresseur s'en est pris également aux policiers : insultes et doigt d'honneur. Il a arrêté après une course poursuite



L'Ebroïcien a été placé en garde à vue pour violences volontaires (sur les deux employées), refus d'obtempérer, outrage et rébellion sur les policiers - Illustration
L'Ebroïcien a été placé en garde à vue pour violences volontaires (sur les deux employées), refus d'obtempérer, outrage et rébellion sur les policiers - Illustration
Un Ébroïcien de 35 ans devait être jugé ce jeudi après-midi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d’Évreux pour violences volontaires, refus d’obtempérer, outrage et rébellion sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Les faits qui lui sont reprochés se sont produits hier matin, aux alentours de 9 heures. Le trentenaire s’est présenté dans une agence d’intérim route de Paris à Évreux. Pour une raison inconnue, un violent différend a éclaté avec les deux employées. L’homme les a alors frappées à coups de poing. Blessées et choquées, les victimes se sont vues délivrer un certificat médical avec 12 et 14 jours d’incapacité temporaire de travail.

Doigt d’honneur et insultes

L’agresseur s'apprêtait à remonter dans sa voiture et à partir quand les policiers sont arrivés. Il leur a fait un doigt d’honneur, les a insultés puis a pris la fuite en direction du Vieil-Évreux. Là, rue Maryse-Bastié, sa voiture est bloquée derrière un camion chargé du ramassage des ordures ménagères. Les policiers qui le poursuivaient ont intercepté le fuyard qui s’est rebellé pour tenter de s’opposer à son interpellation.

Emmené à l’hôtel de police, le mis en cause a été placé en garde à vue. Il a été déféré ce jeudi en début d’après-midi au palais de justice d’Évreux en vue d’une comparution immédiate.
 


















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook